Les trous noirs...
  • Le Schwarzschild Kugelblitz Drive « remixé par nos soins »

Durant cette recherche, nous avons progressivement pensé à créer un vaisseau qui utiliserait la gravité des trous noirs : on pourrait faire avancer le vaisseau par la « simple » force gravitationnelle créée par le trou noir et quand notre vaisseau arriverait à la limite de l'horizon des événements avant de se faire définitivement aspirer, on arrêterait le trou noir par une quelconque façon et ce cycle serait répété autant de fois que voulu jusqu'à ce que la vitesse demandée soit atteinte. Le vaisseau pourrait ainsi voyager par un principe beaucoup moins complexe technologiquement que le « Schwarzschild Kugelblitz » mais il n'en serait pas moins compliqué à gérer.

vaisseau

Cependant, plusieurs problèmes viennent s'intégrer à ces deux engins, et auxquels aucune solution n'est envisagée dans les livres du CDI ou sur Internet.

D'un côté, nous voulons un vaisseau qui doit réussir à intégrer des systèmes de thermoélectricité au plus près du trou noir afin de maximiser les rendements sans que des dommages matériaux s'y accompagnent à cause de « l'aspiration » de ces derniers par le trou noir, qui pourrait prendre des ampleurs énormes par un effet de boule de neige. Plus il aspirera, plus il sera gros, plus il aspirera et ainsi de suite... En plus de pouvoir devenir complètement incontrôlable, la navette devra aller à une distance maximale du trou noir qui correspond à son point de non-retour, autrement dit son rayon de Schwarzschild :\[{\LARGE{R={\frac{2GM}{c^{2}}}}}\]

Si une partie de la navette atteint une distance inférieure à , cette dernière sera alors inévitablement aspirée par le trou noir, qui prendra ainsi de l'ampleur et aspirera une partie plus grande du vaisseau, jusqu'à l'engloutir entièrement et mener notre existence à une catastrophe inarrêtable... À l'inverse, si le vaisseau ne s'avance pas assez loin, il ne pourra pas profiter de l'entièreté des capacités que délivre le trou noir. Il faut donc trouver le juste milieu entre ces deux extrêmes.

schwartzchild

Dans un deuxième temps, nous nous confrontons à un problème d'ordre logique. Le vaisseau avancera, certes. Mais comment le trou noir fera-t-il pour avancer aussi ? C'est un astre comme les autres, ayant en plus une masse très importante et donc une gravité qui permet sa manipulation très difficile. C'est donc un gros problème auquel nous n'avons, probablement par rapport à nos connaissances relativement restreintes sur le sujet, aucune réponse réaliste...