Quand nous réfléchissons aux problèmes humains, de nombreux points tels que le temps de voyage vers les trous noirs ou la résistance à l'énorme gravité que diffuse les trous noirs viennent à l'esprit. Nous allons donc en développer quelques uns afin de montrer qu'ils sont bel et bien présents et difficiles à contourner. À noter que nous ne développerons pas le phénomène qui étire les corps, puisque nous avons prouvé que ce problème survient, pour notre trou noir, seulement à partir du rayon de Schwarzschild.

flèches

Nous parlerons dans un premier temps du problème du voyage.

En effet, dans la première partie de notre développement (au sujet des problèmes technologiques), nous avons calculé le temps qu'un tel voyage mettrait : \({547,5.10^{6}}\) années pour l'aller ou le retour (vient alors une question qui pose un nouveau problème: que sera devenu le trou noir à ce moment-là ?), et donc \({2*(547,5.10^{6})=1,095.10^{9}}\) années, soit milles milliards d'années pour l'aller-retour...

Autant vous dire que même grâce à la cryogénisation, une technique de conservation de nos corps à très basses températures (un peu sur le même principe que la conservation des aliments dans le réfrigérateur ou dans le congélateur) ne nous permettrait pas de vivre aussi longtemps. En effet, de nombreuses études ont permis, à l'aide des estimations quant aux dégâts sur l'ADN provoqués par les rayonnements pendant ce genre de procédé, d'estimer la durée de conservation à plus ou moins 1000 ans, ce qui est drastiquement inférieur au temps que nous voudrions atteindre...

 crio

Vient avec ce problème celui qui survient à l'arrivée près des trous noirs : la résistance humaine à la gravité. Oui, car en plus de devoir trouver un matériau assez résistant capable de résister à cette très puissante gravité, nous devons trouver un moyen de la neutraliser, ou du moins de la contourner, pour éviter que nos astronautes ne soient réduits en bouillie... C'est à ce moment là que nous -et la communauté scientifique- manquons d'idée. La seule piste à laquelle nous ayons pensé est le fait de provoquer une gravité dans le sens inverse à celle du trou noir afin de l'annuler. Comment la créer ? Comment l'exploiter ? Comment atteindre une force aussi importante que celle délivrée par le trou noir ? Ces questions sont pour le moment sans réponse. Nous pouvons aussi arriver vers le concept d'antigravité : la création d'un espace où l'objet serait complètement libéré de la force de gravité qu'il subit. Ce concept apparaît pour la première fois dans un livre de science fiction de H.G. Wells, Les Premiers Hommes dans la Lune, avec le matériaux appelé « Cavorite ».

cavorite

 

 

(Note : Cependant, ce concept étant un peu trop compliqué à développer pour nous, nous ne nous aventurerons pas là-dedans et resterons à cette description sommaire...)