Ce TPE étant terminé, nous vous invitons à avoir votre propre réponse sur la problématique de départ, à savoir :

« La technologie nous permettra-t-elle un jour d'exploiter la force gravitationnelle des trous noirs? »

Il n'y a, selon nous, pas de réponse claire et concise à apporter à cette question. Il y a plutôt deux principaux camps à distinguer : l'optimisme et le réalisme.

Dans le camp optimiste tout est possible. Nous arriverons un jour à aller jusqu'aux trous noirs comme dans Interstellar pour pouvoir provoquer une sorte d'effet lancer de marteau de notre vaisseau et repartir plus vite dans une autre direction, et ce, malgré les nombreux problèmes qui se posent. Tout est possible !

Dans le camp réaliste, la réponse est un peu plus nuancée. On ne sait pas trop, on verra avec le temps. Et ce n'est pas pour rien que nous l'appelons réaliste ! Durant tout le TPE nous nous sommes heurtés à quelques problèmes récurrents en termes de collecte d'informations. Les priorités des agences spatiales actuelles n'étant pas celles de nos TPE, nous n'avons pas vraiment d'informations sur d'éventuelles conquêtes spatiales de cette envergure. Nous voulons donc dire qu'en l'absence de projets tels (car peut-être trop coûteux pour la probabilité de réussite?), nous ne pouvons pas vraiment savoir les potentialités technologiques que nous avons en main.

Nous tenons en outre à nous excuser pour l'obscurité laissée dans certains points où nous n'avions pas les connaissances nécessaires pour l'approfondissement mais nous étions obligés de les citer car la compréhension du TPE aurait été un peu confuse sans ces concepts rapidement résumés tout de même.

Nous remercions encore les personnes ayant participé à ce TPE, que ce soit directement ou indirectement (voir section remerciements pour plus de précisions) et souhaitons vous remercier vous, lecteur(s), qui avez du passer un sacré temps à lire tout ça !

 

 

N'hésitez pas, nous le répétons, à nous laisser un commentaire à l'adresse mail dédiée à cet effet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.